Actualités

23
sept

Première montréalaise du spectacle Repères

Au Cabaret Lion d’or et en ligne

Le 15 octobre prochain, Bon Débarras présentera son tout nouveau spectacle, Repères, en salle au Cabaret Lion d’or et en ligne. Le groupe y met en lumière les fondements sur lesquels il s’appuie dans son processus créatif : repères identitaires, géographiques, linguistiques, culturels, et surtout ceux, humains, qui ont fait naitre des collaborations en mots (Joséphine Bacon, Gaston Miron, Simon Gauthier, Gilles Vigneault) et en musique (Michel Faubert, Cédric Dind-Lavoie). Repaires intérieurs, forgés au fil des rencontres, des voyages, des expériences de vie. Repères qui orientent la musique du groupe en l’ancrant solidement dans les traditions québécoises, mais qui la teintent aussi d’un peu d’ailleurs. Repaires où l’on se réfugie pour en ressortir avec une énergie et un mouvement appelant irrésistiblement à la danse.
*Le spectacle sera présenté en salle ainsi qu’en version virtuelle.
Mise en scène : Edgar Bori
Conception des éclairages : Lisandre Coulombe
Sonorisateur : Louis Morneau




22
sept

L’album Repères en nomination à l’ADISQ

Album de l’année – Traditionnel

L’Association québécoise de l’industrie du disque, du spectacle et de la vidéo (ADISQ) a dévoilé le nom de ceux et celles qui sont en nomination aux Galas cette année. C’est avec beaucoup de fierté que Bon Débarras a appris la nomination de Repères dans la catégorie « Album de l’année – Traditionnel ». Les gagnants seront dévoilés lors du Premier Gala de l’ADISQ qui sera diffusé le mercredi 3 novembre à 20 h, à Télé-Québec.



21
juin

Bon Débarras dévoile le vidéoclip Batèche

Tiré de son plus récent disque, Repères

Un slam en ouverture, marquant la rythmique unique des mots du poète Gaston Miron (1928-1996). Puis, la voix claire de Véronique Plasse se pose sur les murmures de Dominic Desrochers et Jean-François Dumas, sonnant presque comme un mantra. Un riff de violon. Podorythmie et guimbarde donnent ensuite le ton : la tradition est mise à l’avant-plan, certes, mais c’est surtout l’engagement et la résilience d’un peuple dont il est question ici.

La mise en images de la chanson, réalisée par Jean-François Dugas, Olivier Bolduc-Coutu et Louis Coutu, est à la hauteur de la force du texte de Miron. Les plans rapprochés des trois interprètes nous impliquent complètement dans le propos de la chanson. Le tout, entrecoupé d’images d’archives de l’Office national du film du Canada, nous transporte en deux temps trois mouvements dans l’histoire… notre histoire.




Extraits audio


Facebook

Twitter


Infolettre